Merci Rags! (Et Didier!)

ULM

Quelques semaines avant mon départ, on s’était donné rendez-vous avec Julia au local où on avait l’habitude de répéter ; eh oui, quand on part voyager, on quitte tout, même les choses qu’on adore faire… Le Rags, qui nous louait ce coin de son local, « le proprio » quoi, était là aussi. Il est venu nous voir et on a discuté un peu (c’est d’ailleurs probablement ce qu’on a fait le plus dans ce local, discuter…). Avant de partir, il me glisse un billet de 100.- dans la main et me dit: « Tiens, tu t’offriras un truc que tu te serais pas payé sinon, quelque part pendant ton voyage ». A quoi je répondis un misérable: « Euh…….. Ben, merci! »

Cent balles. C’est un montant respectable qui te permet de faire pas mal de choses. Et l’étude des différentes possibilités a occupé mon esprit pendant une partie de ce voyage naturellement. Est-ce qu’il fallait que ce soit quelque chose de matériel, que je pourrais ramener? Ou au contraire, un truc complètement éphémère, qui n’existerait que dans mon souvenir, à l’abri de l’usure réservé aux choses, mais pas à celui de l’oubli? Dilemme…

Ma première idée, après avoir feuilleté une revue touristique norvégienne, était d’aller faire un tour dans les fjords en bateau; ça avait l’air féerique! Puis j’ai découvert la météo norvégienne… Le tour en bateau est donc tombé à l’eau en raison de la pluie (mouahaha). Mince, pas plus avancé qu’au départ, si on excepte les 10’000km parcourus jusque là…

Passe les six mois de voyage, toujours pas d’idée concernant les 100 francs. Et puis, en lisant le premier guide de voyage que j’ai acheté, pour la Normandie, je tombe sur ça: « Découvrez le Mont St-Michel en ULM ». Bingo! Voilà un truc qui coûte dans les 100.- et que je n’aurais jamais fait (je suis le premier à pester quand je randonne dans les alpes et qu’un hélicoptère avec de riches russes saborde ce moment de rencontre avec la nature).

Ma façon de voyager en ce moment ne permettant pas de prévoir longtemps à l’avance quand j’arriverai dans cette zone, j’attends le dernier moment avant d’appeler pour réserver. J’appelle un vendredi pour un vol le mardi ou le mercredi suivant; je tombe sur le répondeur, mince. Nouvel essai le samedi, sans succès. Je ne veux pas déranger le dimanche et n’essaie donc que le lundi, sans grand espoir… et pourtant la réponse est positive, pour un vol mardi matin. Génial! Et je peux même camper à côté de la maison, histoire d’être sur place et de pouvoir décider de voler ou non selon les conditions (vent, brouillard, etc).

J’arrive vers 17h, après une belle journée ensoleillé et en ayant eu la chance de découvrir le Mont au loin à la suite d’une petite montée. Je suis accueilli par Sylvie, la compagne de Didier, lequel effectue justement un « piqué » juste en-dessus de nos têtes… Mais je constate vite, après qu’il ait posé son engin et ramené son client sain et sauf, qu’il ne s’agit pas du tout d’un « casse-cou ». On engage la discussion, puis, regardant le ciel, il me propose: « On peut y aller maintenant si tu veux; on aura le couché de soleil sur le Mont ». A quoi je répond un hésitant: « Euh……….. Ben OK! » 🙂

La suite, c’est vingt minutes de vol au-dessus d’un endroit féerique, digne d’une revue touristique! Didier est parfait dans son rôle de pilote et on est équipés de micros pour communiquer. Il attire mon attention sur certains endroits et phénomènes. Enfin, vu que j’ai embarqué mon plus gros objectif, il descend dans la baie pour que je puisse prendre le Mont avec le couché de soleil en arrière-plan. Bon; premier vol en ULM, premières photos aériennes et en plus devoir gérer la lumière d’un couché de soleil. Autant vous dire que les photos sont médiocres. Mais les émotions, ah les émotions… Sur le chemin du retour, Didier me demande si j’aime les manèges ; après mon approbation, c’est moi qui ai droit au « piqué » en-dessus de la maison. 🙂

Je mettrai une ou deux photos « de moi » dans mon article sur la Normandie (tant pis pour l’effet de surprise), mais en attendant voici quelques-unes des meilleures faites par Didier. (Et voici son site sur l’Internet: www.ulm-mont-saint-michel.com)

2 commentaires sur “Merci Rags! (Et Didier!)

  1. Mmmmh… Voilà qui me laisse songeuse…
    Pour tes 30 ans, tu ne voulais pas de vol en parapente et te voilà à bord d’un ULM 😉
    Vivement tes 40 – on ne se laissera plus convaincre !