L’Europe à pied, semaine 25

7 octobre 2017: J’ai perdu la ration

Le nounours: gros plantigrade vivant principalement dans la forêt. Se nourri quasi-exclusivement de végétaux, malgré son estomac court, typique chez les carnivores. Actif à la tombé du jour et de nuit, il est difficile à observer pour le commun des mortels. Malgré sa taille et sa force, le nounours craint l’homme comme la peste, et il a bien raison; l’homme a tendance à tirer sur tout ce qui bouge avec de gros fusils. Et plus la cible est grosse, moins il a de chance de la manquer avec trois grammes d’alcool dans le sang, ce qui fait du nounours une victime de choix dans les régions où l’éléphant ne pousse pas.

La ouature: moyen de transport inventé pour palier au gros défaut de son prédécesseur, la bicyclette. La ouature permet en effet de transporter un fauteuil pour poser son cul, évitant ainsi les désagréments découlant de l’usage d’une selle. La ouature pollue l’atmosphère, tue des dizaines de milliers de personnes chaque année dans le monde et nécessite d’énorme surfaces pour se déplacer et se garer. La ouature, ouverte au début de son histoire, a progressivement été fermée par des vitres pour permettre au conducteur d’insulter les autres usagers de la route sans les offenser. Il existe des ouatures ouvertes appelées « Cabriolets », réservées exclusivement aux gens très bien élevés.

La cigarette, ou « petit cigare »: contrairement à ce que son deuxième nom pourrait laisser entendre, la cigarette n’est pas réservée aux « petits cigares ». Un condamné à mort prêt à voir venir la faucheuse avec le sourire fume généralement une dernière cigarette. Les héros de tous les films venus des meilleurs studios du monde à Hollywood, USA, fument des cigarettes, même après l’amour. Elle possède néanmoins quelques effets secondaires néfastes, comme le fait de sentir dégueulasse, de jaunir les dents et les doigts, de rendre dépendant au point de vendre sa mère pour une clope, de coûter super cher et, accessoirement, de provoquer des cancers par millions. Mais la vie est courte, il faut bien mourir de quelque chose, pis ça me détend alors ta gueule.

La rationalité: la rationalité, ou l’art de faire la part des choses, est une qualité essentielle propre à l’homme et le distinguant ainsi de l’animal. Elle consiste à utiliser toute la puissance de son cerveau pour établir des raisonnements, soit par des faits observables et mesurables, soit par analogie, ou encore par déduction logique et argumentée. La perte de rationalité n’est malheureusement pas rare chez l’homme; cependant, elle est difficile à combattre et il semblerait qu’elle soit occasionnellement contagieuse. Un exemple parmi d’autres de perte de ration: « Mais vous avez perdu la raison? Vous n’allez tout de même pas dormir sous tente cette nuit alors qu’il y a des nounours dans le coin? », demande un homme, cigarette à la bouche, au volant de sa ouature et probablement pas tout à fait à jeun, à un insouciant randonneur barbu qui n’avait rien demandé à personne.

3 commentaires sur “L’Europe à pied, semaine 25

  1. Luca,cette fois-ci c’est sur,tu dois te faire publier à ton retour!je viens de faire une lecture à voix-haute de ta semaine 25,à mon amoureux et qui plus est,en ouature!on te lit comme un véritable roman,plein d’humour et d’autodérision!c’est vraiment hyper marrant!il s’inquiète toujours un peu pour toi et ce fameux 0urs,mais avec tes différents plans,tout devrait bien se passer!bonne route

    • J’ai adoré l’écrire! 🙂

      Fait gaffe à pas renverser un nounours avec ta ouature, ça les énerve et c’est pas bon d’énerver un nounours… 😉

      Becs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*