L’Europe à pied, semaine 15

Compteur (depuis le 21 avril 2017)

Nbr de jours: 105
Nbr de jours de marche: 94
Nbr de kilomètres parcourus: 2226
Nbr d’étapes de la Via Alpina terminées: 79/161
Nbr de nuits sous tente: 76
Nbr de « Demi-tour, c’est pas par là ! »: 15
Nbr de chutes: 2
Nbr de morsures de tiques: 2
Nbr de douches chaudes: 19
Nbr de nuits payantes: 21
Nbr de pays visités : 4
Nbr de kilos d’avoine achetés pour faire mon porridge: 8.05
Nbr de sprints pour échapper à un animal, sauvage ou non: 0
Nbr de romans avalés : 9
Nbr de cartes postales envoyées: 4
Dépenses ordinaires du 21 juin au 20 juillet: 1050 CHF (ma chère Suisse…)
Dépenses extraordinaires (habits): 400 CHF

6 commentaires sur “L’Europe à pied, semaine 15

  1. Hey Lucky! C’est que tu vieillis aujourd’hui et comme je n’ai pas ton email, je passe par ici pour te souhaiter mes bons vœux d’anniversaire!
    Incroyable de lire ton aventure…tu me fais voyager, rêver et peur en même temps! Sacrées aventures que tu vis là! Par contre, j’espère qu’on te manquera bientôt, quand même einh, parce que j’ai vu tes dépenses et je la sens venir que le 1er avril prochain, tu vas nous annoncer que tu pars pour un troisième tour d’Europe à poil et sur les mains!
    Bref, tu fais ce que tu veux mais t’oublies pas qu’on t’aime stp c’est ça l’essentiel!
    Des becs!
    Aurélia

    • Merci pour ces quelques lignes Aurélia, ça fait chaud au cœur. Le compte en banque fond comme neige au soleil, et l’envie de continuer aussi un peu à vrai dire.

      Mais s’il fallait continuer, j’irai passer une année dans une cabane en rondins dans un coin perdu de Finlande au bord d’un lac. Voilà ce qui arrive quand on lit Walden de Thoreau, Dans les forêts de Sibérie de Tesson, et quelques Paasilinna durant le même voyage. 🙂

      Becs

  2. Wow, tes photos et tes textes sont toujours aussi beaux Luca! Magnifique et BRAVO pour ton périple, c’est génial et je crois savoir que ta chère soeur a beaucoup aimé! Belle suite et à bientôt!

  3. En voyant les photos de la suite du trajet… je regrette presque d’être repartie si vite…
    Mais pas mes cuisses, qui avaient bien besoin de quelques jours pour se remettre…
    C’était trop bien. Merci pour ces quelques jours.