L’Europe à pied, semaine 1

Petit résumé de ma première semaine de marche. Au programme, quelques textes, quelques images et un petit compteur, que j’essaierai d’actualiser régulièrement.

MarcheS1-1

21 avril 2017: Faux départ !

Trois centimètres. A chaque pas, j’ai l’impression que le sol s’enfonce de trois centimètres sous mes semelles. Comme si la terre entière était couverte d’un tapis de mousse pour amortir la chute des téléphones qui nous glissent accidentellement des mains. Puis, après le premier kilomètre, le tapis a quitté le sol et se trouve sur mes épaules; c’est maintenant le sac à dos qui me donne l’impression de s’enfoncer de trois centimètres dans ma chair à chaque pas. Je redécouvre la gravité, le contact avec le sol et les douleurs des premières sorties annuelles de randonnées. Ça y est, c’est r’parti!

Ça n’a pourtant rien d’un vrai départ; pas d’excitation semblable à celle qu’éprouve les enfants à genoux devant les paquets colorés et aux rubans brillants déposés au pied du sapin un 25 décembre. Pas d’anxiété comme celle que ressent le jeune pianiste au moment de monter sur scène pour l’audition annuelle de son école de musique, sous les regards, qui se veulent bienveillants, de son professeur et de tous les parents d’élèves. Non, rien de tout ça, juste une joie tranquille et sereine au départ de ce nouveau défi, et la certitude que chaque difficulté trouvera sa solution. Je ne repars pas, je continue, simplement.

3 commentaires sur “L’Europe à pied, semaine 1