Bon, on y va!

J’ai finalement décidé d’aller à Barcelone; j’avais pourtant déjà tracé dans ma tête une ligne sur la carte me permettant d’éviter toutes les grandes villes du sud du pays. Et je reconnais que c’était une bonne idée, car j’avais besoin de repos après toutes les belles choses rencontrées ces trois dernières semaines. Du repos, une douche chaude, des plats un peu plus variés et une lessive pour tout le monde; je suis à Barcelone mais si ça avait été Madrid, Paris ou Katmandou, ça n’aurait fait aucune différence. Ce qu’il faut retenir, c’est comment je suis arrivé ici.

Suite

Restez assis, je fais qu’passer!

Le voilà qui approche, le redouté moment. Celui où il va falloir trouver un compromis entre la joie de retrouver sa famille et ses amis, et la peur que l’envie de rester ne s’installe. Ce ne sont pas vos habitations luxueuses, vos canapés confortables ou vos douches chaudes, ni même vos plats raffinés, le chocolat ou le fromage suisse qui risquent de me donner l’envie de rester, mais bien vos sourires, votre présence ou vos histoires, des paroles et des regards échangés, des pensées partagées. Sachez-le et excusez-m’en d’avance: je ne fais que passer!

Passer à la suite

C’est rouge, c’est blanc, ça monte et ça descend, c’est…

Et non, je ne fais pas allusion ici à ce chant bestial que d’hargneux supporters ont scandé pendant de longues années pour se moquer du club de hockey de Lausanne qui avait tendance à faire l’ascenseur entre la première et la deuxième division de ce beau sport et qui hante aujourd’hui encore les patinoires jusque dans les contrées les plus reculées du pays romand. Non, ici on parle de demain, pas d’hier!

Soit!

Petits problèmes d’intégration

En France, ça permet de s’engueuler sans sortir de la voiture, ce qui est drôlement pratique. En Italie, c’est en toute logique qu’ils ont envie d’ajouter une touche sonore quand ils parlent avec les mains. Et en Espagne, peu importe que l’on soit en voiture, on communique, on s’épanche et on exprime ses sentiments sans retenue. Oui, on parle ici de klaxon.

La suite